“L’avenir appartient aux phages”

Dea Nizharadze est médecin chef à l’Institut Eliava de la Phagothérapie depuis maintenant treize ans. Elle a accepté de nous parler de ses début au Centre, de la réputation que celui-ci a acquise au fil des ans grâce à la confiance accordée par les nombreux patients géorgiens et internationaux, de l’efficacité des phages dans le cas de pathologies infectieuses ainsi que de l’avenir international de la phagothérapie.

Je suis arrivée au Centre de la Phagothérapie en 2010. J’en suis donc la responsable depuis treize ans maintenant. C’est à cette époque que le Centre a acquis la forme qu’il possède maintenant.” A aucun moment, Dea ne pensait que sa clinique deviendrait réputée à ce point. Comme elle le dit elle-même, “Nous avons rapidement obtenu la confiance de nos patients.” Cette notoriété est due au professionalisme des médecins et du personnel médical, mais aussi à la grande efficaité des phages eux-mêmes. “Comme vous le savez, notre clinique a de très bons résultats dans le cadre d’une pratique médicale, pour le traitements de différentes pathologies, principalement les maladies infectieuses.

Phagothérapie, la médecine de l’avenir

Dea en est persuadée, le monde entier va bientôt ouvrir les yeux sur cette pratique tombée en désuétude avec l’apparition des antibiotiques. “Je pense que notre clinique va de plus en plus encore se développer dans le futur, car l’avenir appartient aux phages. Je suis persuadée que c’est une médecine de l’avenir qui convaincra le reste du monde bientôt. Toute l’équipe médicale et moi-même sommes très optimistes à ce niveau-là.

Un grand merci Dea de prendre soin de nos patients comme vous le faites depuis de nombreuses années déjà!

Vous désirez en savoir plus? N’hésitez pas à nous contacter…

Leave A Reply